Hyperthermie et ozone en apiculture

Abeilles : pour un problème multifactoriel, une solution adaptée, efficace et sans résidus : chaleur contre parasites et ozone contre contaminants chimiques et biologiques.

(US patent application 62/749,704)

Prototype existant, présérie en voie de développement à présenter au 1er Salon International du Matériel Apicole, 6,7 et 8 décembre 2019 à Avignon.

ROSA MARIA LICON LUNA

Comme vétérinaire formée en écologie, en recherche médicale et en pathologie apicole, je crois bien que la santé des animaux, de l’environnement et des humains est étroitement liée, et que les solutions proposées doivent regarder les trois dimensions. Ceci devient particulièrement important à cette époque de dérèglement climatique et de perte de biodiversité.

PROBLÉMATIQUE : L’exposition chronique de produits chimiques chez les abeilles, soit d’origine apicole, agricole ou autre, représente un problème non seulement pour leur propre santé, mais aussi pour la santé publique parce que ces produits et /ou ses métabolites risquent de passer dans le miel. De plus, une partie de ces produits partent dans la nature affectant des organismes non-ciblés. L’exposition continue de produits de synthèse depuis de décennies est définitivement la première cause de mortalité d’insectes en général. Dans le cas particulier des abeilles, l’exposition aux pesticides limite les mécanismes de défense contre parasites (Varroa, petit coléoptère de la ruche, fausse teigne) et pathogènes (virus, loques, mycoses, Noséma, etc.). L’hyperthermie est une alternative propre par rapport aux acaricides de synthèse qui font souvent partie principale des contaminants des cires. Un système de traitement thermique, avec le couplage de l’ozone comme décontaminant de matériel apicole, réduira l’exposition à ces produits. De cette manière, l’accumulation des contaminants dans la cire recyclée pourra être graduellement réduite.

UNE MÉTHODE ÉCO-RESPONSABLE  EST PROPOSÉE

La procédure concerne un dispositif avec trois applications sanitaires  1) déparasitage (à la chaleur), 2) désinfection (à l’ozone) et 3) décontamination (à l’ozone).

De plus, la chaleur est utilisée pour des applications courantes comme la fonte de cires, fonte de miel cristallisé en rayon, séchage de pollen et élevage des reines.

Toutes ces applications sont adressées avec un seul dispositif. Cette option peut réduire ainsi le besoin de l’apiculteur d’avoir plusieurs appareils comme des couveuses, des séchoirs de pollen, des cérificateurs et l’achat et stockage de médicaments et produits de désinfection. La multifonctionnalité d’une enceinte thermique à l’ozone peut être intéressante pour chaque apiculteur. Cette procédure est en voie de développement et sera proposée initialement pour l’apiculteur amateur. Une option à l’échelle de l’apiculture professionnelle est envisagée.

Publications sélectes de référence :

  1. Heat and Ozone Use in Beekeeping Practices

2. Nosema ceranae contamination in bee keeping material the use of ozone as disinfection method

3. Potential of ozone as a fumigant to control pests in honey bee (Hymenoptera Apidae) hives

4. The potential for using ozone to decrease pesticide residues in honey bee comb